Edito

Vous êtes ici : Accueil > Saison 17-18 > Edito

L'EDITO


La ville est un lieu qui produit plus que le lieu : liberté et parole libre  (1)

C’est avec le spectacle familial de L. Deblon, « En chemin » qu’il nous semblait judicieux de vous retrouver ou de vous rencontrer début octobre. Le chemin d’une saison faite de nouvelles créations comme «  Kabouter »  de Michel Verbeek, l’histoire d’un « ket » de Bruxelles dans les années 60 qui dresse le portrait d’une famille presque normale, ou «  L’oiseau qui dit tout »  de et par Christine Andrien et Odile Burley, écriture tissée à partir de contes de tradition orale dont le coeur est la solidarité féminine, ou encore «  Meursault et Moussa : l’histoire d’une improbable rencontre » avec Patrick Fery et Magali Mineur, adaptation en toute liberté de «  L’Etranger »  d’Albert Camus et de «  Meursault : contre enquête »  de Kamel Daoud.

Un chemin tout au long duquel nous vous surprendrons lors d’évènements exceptionnels comme celui de « Ecoute la ville parle » qui présentera à la Maison des cultures de Saint Gilles dans le cadre de leur fête anniversaire, le fruit de deux années d’une aventure incroyable menée aux quatre coins de la ville de Bruxelles par quatre artistes photographes, trois créateurs sonores, un architecte, des musiciens et des artistes de parole. La ville, espace de vie, lieu métissé, théâtre gigantesque sera au coeur de cette création originale pour partager avec vous et de manière interactive émotions, réflexions, questions.

«Le Doigt de l’ange », sera un évènement particulier empreint de douceur et de tendresse, de force et de vie, accessible à toutes et tous, sous la bienveillante écoute de Sarah Klenes, création résultant d’une année de rencontre avec des femmes et des hommes venus de loin, parfois sans rien, pour tenter de retrouver la mémoire des chants de l'enfance, berceuses langoureuses, comptines cadencées, improvisations, mélange de chansons populaires contemporaines et de tradition lointaine, dans les langues orientales, arabes, bulgares, congolaises, béninoises. 

C’est grâce à des partenariats dans la ville que nous partageons cette saison une programmation de qualité qui s’adresse aussi bien aux adultes qu’aux enfants avec La Vénerie, la Maison des cultures et de la cohésion sociale au Château du Karreveld, avec le Musée du Palais des Beaux-Arts de Charleroi, avec La Maison du conte et de la Littérature de Jodoigne, avec le Service de la culture de Saint Gilles.

Nous voulons aussi partager avec vous la bonne nouvelle parvenue en juin dernier de la reconnaissance à la Fédération Wallonie Bruxelles en Education Permanente qui nous permettra de poursuivre la production avec les publics associatifs de sept outils pédagogiques par an… 

Que les artistes envahissent les espaces publics, les bancs, les places, les scènes, les rues, qu’ils soient nomades et tissent un parcours de rencontres ouvertes sur la diversité de la cité, qu'ils capturent des images et des sons, des paroles et des gestes, que la cité soit la scène sur laquelle les artistes évoluent au gré de leur récolte guidé par une seule préoccupation : être au plus près de la parole vraie, de la vraie parole sous toutes ses formes d’expression, de vous...

 

(1) René Schoonbrodt